Marc Aurèle, Histoire et Biographie d’Aurèle

(Mis à jour le: 9 août 2017)
Marc Aurèle, Histoire et Biographie d’Aurèle
Evaluer cet article

Marcus Aurèle

Marc Aurèle né sous le nom de Marcus Catilius Severus avant de devenir Marcus Annius Verus est un empereur romain reconnu pour être un philosophe stoïcien.

Il est né le 26 avril 121 à Rome  et mort le 17 mars 180,  probablement à Vindobona ou bien à Vienne en Autriche.

Devenu empereur en 161, il se faisait appeler Caesar Marcus Aurelius Antoninus Augustus.

Biographie de Marc Aurèle

Marc Aurèle, est né à Rome dans une famille italienne qui a vécut en Espagne. Son père Annius Verus, était un consul et préfet de Rome, et sa mère Domitia Calvilla, était fille de Calvisius Tullus, qui avait obtenu deux fois le consulat.

Marc Aurèle

Marc Aurèle

 L’empire romain et Jules César

Au début, il eu le nom de son aïeul, et de son bisaïeul maternel Catilius Severus. Agé de 3 ans, son père mourut, et l’empereur Hadrien décide de le prendre sous sa protection. En 138, Marc fut adopté par le fils adoptif d’Hadrien, Antonin. C’est après son adoption que son nom devient Marcus Aelius Aurelius Verus.

Marc était affamé de lecture et de connaissance. Il a eu les plus grands maîtres de son époque notamment pour la philosophie, le maître Apollonius de Chalcédoine, pour la littérature grecque, le petit-fils de Plutarque Sextus de Chéronée, pour les lettres latines et la rhétorique, Fronton, qui était considéré comme étant l’orateur le plus célèbre de ce temps-là.

Il se marie avec la fille d’Antonion, sa cousine germaine Annia Faustina en 145. Elle lui a donné 14 enfants.

Gendre d’Antonion, il fut également l’héritier désigné de celui-ci.

Dès son jeune âge, ses qualités morales et son éducation font de lui un favori d’Hadrien, qui a vu en lui son successeur incontournable. En 138, à la mort de l’empereur, Marc était trop jeune pour accéder au trône, il fut alors associé au pouvoir impérial comme César. Ce n’est qu’en 161 qu’il accède au pouvoir, après la mort d’Antonin.

Marc Aurèle à Rome

Marc Aurèle à Rome

Empereur de l’un des plus grands et plus puissants empires à l’époque,  Marc Aurèle a du passer tout son règne à tenter de lutter contre toutes les brèches sur toutes les frontières de l’empire. Il a réussi également à réaliser un pacte de paix, le plus long imposé par l’Empire romain sur les régions qu’il contrôlait, période connue sous le nom de Pax Romana.

En 161, l’année même de son règne, les Parthes ont envahit et conquit les provinces orientales de l’empire comme par exemple le royaume d’Arménie. Ce fut le premier désastre que l’empire connaît. Mais grâce à une armée très puissante et des généraux excellents, les Romains reviennent en force et envahissent les deux grandes villes du royaume parthe, Séleucie du Tigre et surtout la capitale Ctésiphon.

En ce qui concerne le plan intérieur de l’empire, Marc a met en œuvre une loi législative très innovante.

Cette époque a été marquée par des violences contre la religion chrétienne qui commence de se propager dans les rangs des Romains.

En 166, une horrible épidémie s’est déclenchée à Rome la “peste antonine”. Elle a fait de terribles dégâts sur la ville et plusieurs morts. Elle a eu notamment des conséquences sociales et économiques très graves que certains historiens soulignent que c’était le début de la fin de l’empire deux siècles après.

Après la guerre contre les Parthes, les peuples barbares du nord commencent à menacer l’Italie ce qui a obligé les deux empereurs, Marc et Lucius de partir en place pour les combats. Il a fallu plus de 5 ans pour calmer cette menace.

Ensuite vint le tour d’Avidius Cassius, gouverneur d’une large partie de l’Orient, qui s’est prononcé le nouvel empereur de Rome suite à une rumeur de la mort de Marcus. Il fut assassiné en 175 l’empereur reçut sa
tête.

Statue antique de Marc Aurèle

Statue antique de Marc Aurèle

En 176, sa femme mourait lors d’un voyage en Orient. En 177, Marc Aurèle part dans une campagne à la frontière danubienne pour combattre les peuples du nord de nouveau.

C’est là qu’il tomba malade, en Pannonie. Le 17mars 180, Marc Aurèle s’éteint par la peste antonine à Vindobona, l’actuelle Vienne.

Les historiens ne se sont jamais mis d’accord sur la personnalité de Marc Aurèle, certains estiment qu’il est un homme révélateur mais d’autres jugent qu’il est un empereur assez quelconque et qui, dépassé par les difficultés de sa tâche, aurait trouvé dans la philosophie un dérivatif, une consolation.

Cependant Hérodien a écrit dans son recueil « Histoire romaine » que « de tous les princes qui ont pris la qualité de philosophe, lui seul l’a méritée ».

En savoir plus avec les citations de Marc Aurèle

http://www.cultivonsnous.fr/c/citations/citations-marc-aurele/





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/