Mais si vous connoissez

(Publié le 24 juin 2011) (Mis à jour le: 21 août 2017)

Mais si vous connoissez l’amour et ses ardeurs, jamais pour son objet il ne prend les grandeurs: avouez que son feu n’en veut qu’à la personne, et qu’en moi vous n’aimiez rien moins que ma couronne.

Médée. Pierre Corneille





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/