Mais non; il n’est nullement

(Publié le 12 avril 2011) (Mis à jour le: 16 août 2017)

Mais non; il n’est nullement nécessaire d’être méchant pour blesser autrui. Et c’est bien là le plus tragique: que des êtres bons et qui s’aiment puissent s’endolorir et se navrer avec la meilleure volonté du monde.

Journal 1889-1939, 10 mars 1928. André Gide





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/