Mais je pensais tellement à une femme

(Publié le 5 janvier 2010) (Mis à jour le: 9 mai 2014)

Mais je pensais tellement à une femme,

aux femmes, à toutes

celles que j'avais

connues, à toutes les circonstances

 

où je les avais aimées,

que ma cellule

s'emplissait de tous les visages

et se peuplait de mes désirs.

L'Etranger (1942)

Citations de Albert Camus

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/