Lorsqu’on prend un berger par son

(Publié le 5 novembre 2010) (Mis à jour le: 19 septembre 2014)

Lorsqu’on prend un berger par son

côté idéal, l’imagination en fait

volontiers un être rêveur et

contemplatif; il s’entretient avec

les planètes; il confère avec les

étoiles; il lit dans le ciel.

Le Château des Carpathes 1889

Une citation de Jules Verne




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/