L’Orchidée Sauvage

(Mis à jour le: 8 mai 2014)

Je me prends à vouloir regarder doucement s’ouvrir

Ce sauvage et fragile coquelicot,

A vouloir effleurer du bout des doigts

Les somptueux pétales de cette secrète orchidée.

Je me prends à vouloir regarder doucement s’ouvrir

Ce sauvage et fragile coquelicot,

A vouloir effleurer du bout des doigts

Les somptueux pétales de cette secrète orchidée.

Je me prends à vouloir poser mes lèvres sur tes lèvres,

En sentir la douce et enivrante moiteur,

A vouloir y glisser ma langue

Jusqu’à attraper la glotte qu’elles renferment.

Je me prends à vouloir retomber en enfance

Et reprendre la tétine,

A vouloir la garder en bouche

Et exploser en pleurs si d’aventure l’on m’en privait.

Je me prends à vouloir goûter à ce calice

Et sa bénite eau miraculeuse,

A vouloir baigner mon doigt

Dans le sang qu’il aura en son cœur engendré.

Je me prends à vouloir dresser un beffroi

Et réussir une percée

Dans ce glorieux oppidum

Qui su faire chuter les plus grands héros.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/