L’étêté de la pierre

(Publié le 9 avril 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Un jour peut-être 

On nous dira

Ce qu'il lui prit

Lorsqu'il s'assit

Sur la pierre qui

Marque la sortie 

Méridionale du parc

 

Il se décroisa les jambes

Se dévissa la tête

Dans le sens inverse

Des aiguilles d'une montre

La posa doucement

Sur l'herbe à côté de lui

Puis il joignit les mains

Comme s'il allait prier

Et s'inclina légèrement

On dit qu'il faisait peur 

Aux petits enfants

Peu de gens par ici

Se souviennent de lui

Il ne reste qu'une pierre

Sur laquelle personne

Jamais ne s'est assis

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/