les silences

(Publié le 24 décembre 2006) (Mis à jour le: 15 février 2016)
Il y a des silences qui font mal à l’enfance
Comme un trou dans le cœur qui ne se ferme pas
Que l’on traîne derrière soi sur des chemins d’errance
Cherchant sans cesse la raison de ces silences là

J’ai vécu mon enfance comme on vit une erreur
Cherchant dans les livres comment c’était ailleurs
M’inventant un monde, où les gens étaient heureux
Où ils disaient je t’aime, où ils posaient sur moi leurs yeux

Il ne faut pas croire que j’étais malheureuse
Il manquait à mon cœur, un je t’aime, jamais dit
Un baiser pas donné, qui rend l’âme douloureuse
Une enfance un peu bancale, faite de non dit

Aujourd’hui, j’ai grandi, et j’ai enfin compris
Que parfois les silences en disent plus que les mots
Mais l’enfant que j’étais, attendait en cadeau
Un baiser, un je t’aime, pour affronter la vie

Il y a des silences qui font mal à l’enfance
Des blessures qui ne s’effacent qu’avec l’asbsence
Alors, les mots que moi non plus, je n’aie pas dit
Aujourd’hui, je les crie haut et fort, je t’aime papa

 

Annie Mathieu

les silences poésie Annie Mathieu Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - poésie Annie Mathieu - les silences -  Il y a des silences qui font mal à l’enfance Comme un trou dans le cœur qui ne se ferme pas



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/