les pages envolées

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Active Image

Lorsque le crépuscule aura de pourpre

Revêtu les horizons sur ta tombe j’irais

Froisser les feuilles exsangues envolée morte

Mes pas crisseraient et les ombres je saluerais


Mes pensées éteindraient ma mémoire

Car ton absence je la réfuterais en silence

Des nuages poudrés je suivrais la route

Afin de dérober les larmes pernicieuses

 

La nuit s’installerait à ton chevet

Moi je signerais ma feuille de route

Te délaissant, abordant le froid de novembre

Le portail grincerait je me retournerais…

 

Demain lorsque le crépuscule sera d’ambre

A l’heure dite mes pas se glisseront

Sur le dallage d’infortune, je te prierais

D’excuser ton absence car les ans se défont

 

Raymonde verney

  




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/