Les mots du port

(Publié le 2 juillet 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Comme un vieux chien croûteux

Perdu dans les rues sombres

Il marche sans savoir

Où il s'arrêtera

Il n'est pas l'ombre

D'un désir qui guide ses pas

 

Le trottoir vibre encore

De passages rapides

Ou flânants

De noctambules indifférents

A la marche du monde

 

Sur la quai B vingt-six

Entre deux réverbères

Gisent à même

Le sol quelques mots

Tombés d'une caisse

Déchargée d'un cargo

Venu de loin

 

Il les ramasse avec soin

Les défroisse

Du plat de la main

Puis après

Les avoir lus

Les balance dans l'eau

Glauque du port

A deux heures du matin

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/