Les jardins de l’insouciance

(Mis à jour le: 19 mai 2014)


Dans les jardins de l'insouciance
Là où fleurit ton innocence
Ton regard tout en tendresse
Dépose sur mon ceur une caresse

 


Petit, ne grandis pas trop vite
Attention que ton enfance ne s'effrite
 
Qu'importe ce que font les grands
Ton enfance est comme un diamant
Dans un écrin jamais ouvert
Qui éloigne de toi les hivers
 
Petit, tu te vois déjà grand
Etre grand c'est avoir des tourments
 
Pose ton front contre mon cSur
Laisse moi profiter de cette odeur
Qui te retient encore à l'enfance
C'est le parfum de l'innocence
 
Petit, tu voudrais déployer tes ailes
Pour t'envoler comme l'hirondelle
 
Tu grandis, mais je ne lâche pas ta main
Même loin, je suis avec toi sur le chemin
Pour t'aider à ne pas trébucher
Si un jour tu ne sais plus chanter
 
Tu as grandi, je ne retiens que tes printemps
Car pour moi tu seras toujours un enfant.

 

Annie Mathieu

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/