Les feuilles tombent

(Mis à jour le: 14 janvier 2016)
Les feuilles tombent ; c’est l’automne
Et mes jours s’en vont au tombeau,
Il n’est plus de mal qui m’étonne,
Déchiré comme un vieux drapeau.

Transfuge du Pinde, où, sans crime,
Je m’assis aux pieds d’Apollon,
Je roule d’abîme en abîme,
Devenu d’or pur un vain plomb.


Amour, Gloire, au vent tout s’envole,
Dépouilles d’un songe éclatant :
Mort, ici, chienne ! Au Capitole !
Terre, un tombeau ! La Gloire attend.

Mais toi, sur ma tempe honnie,
L’écrase avant, ciel irrité,
Ce métal menteur, la fierté,
Masque de mon peu de génie !

Textes et poesies
Maurice du Plessys

Les feuilles tombent Textes et Poésies Poésies Maurice du Plessys

 Poésies Maurice du Plessys - Textes et Poésies - Les feuilles tombent -  Les feuilles tombent ; c'est l'automne Et mes jours s'en vont au tombeau,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/