Leconte de Lisle, histoire et biographie de Lisle

(Publié le 28 septembre 2012) (Mis à jour le: 13 février 2016)

Leconte de Lisle

Charles Marie René Leconte de Lisle est un poète et académicien français. Il est né le 22 octobre 1818 à Saint-Paul sur l’Île Bourbon et est décédé le 17 juillet 1894 à Voisins.

Ce poète est surtout connu par son nom de famille Leconte de Lisle, il est très rare qu’on mentionne son prénom.

Leconte de Lisle

Leconte de Lisle

Biographie et vie de Leconte de Lisle

Leconte de Lisle est né sur l’île de La Réunion, d’un chirurgien militaire breton. Il entama des études de droit à Rennes, qu’il n’a jamais achevé. Il a alors dû retourner à La Réunion où il resta jusqu’en 1846.

Il décide à cette époque de retourner à Paris et commence à travailler comme journaliste à la revue La démocratie pacifique. Ces premiers poèmes ont vu le jour à cette époque.

La poésie de Leconte de Lisle était très inspiré de la mythologie grecque qu’il utilisa pour faire passer ses idéaux révolutionnaires. Tentant de s’engager dans la révolution de 1848, il
estima finalement qu’étant un poète, son rôle doit être loin de l’action politique.

En 1852 Poèmes antiques, fut publié. Malgré qu’il attire peu de public, la préface de ce livre était très révolutionnaire et même violente. Leconte de Lisle avait souligné que tous les poètes depuis des milliers d’année avaient de faux idéaux, une préface qui a été enlevée par la suite.

Le jeune Leconte de Lisle

Le jeune Lecote de Lisle

Leconte de Lisle publie en 1855 Poèmes et poésies, avant de publier sa séquence poétique La Passion dans La revue de Paris.

L’un des plus beaux succès de Leconte de Lisle fut Poèmes barbares, un recueil poétique qui a vu le jour en 1862. Plusieurs poèmes de ce recueil ont touché le public comme L’ecclésiaste, les hurleurs, fiat nox, le vent froid de la nuit, avec également des poèmes qui décrivent des paysages exotiques comme la vérandah, le paysage polaire…

Le succès de ce dernier recueil, ne laissa pas indifférent des jeunes auteurs de l’époque comme Théophile Gautier, Baudelaire … qui le surnomme chef de file d’une nouvelle école, Les Parnassiens, avec l’apparition du Parnasse contemporain.

Leconte de Lisle devient, après la chute du second empire, le défendeur de la tradition intellectuelle française. Il fut considéré comme étant l’un des poètes les plus remarquables de la scène poétique de l’époque.

Il était un défendeur de la république et en 1871, il publie Catéchisme populaire républicain. Une œuvre qui a fait un vrai scandale à l’Assemblée nationale.

Charles-Marie Leconte de Lisle

Charles-Marie Leconte de Lisle

Vivant dans une affreuse pauvreté, Leconte de Lisle a pu bénéficier d’une petite pension et d’un poste de sous-bibliothécaire au Sénat. Il a entamé la traduction de plusieurs poèmes grecs en prose. En 1873, il publie Les Erynnies, une pièce dramatique qui a été représentée sur scène et eut un énorme succès.

En 1888, la pièce de théâtre L’Apollonide, voit le jour suivie d’un recueil de poèmes, Poèmes tragiques. En 1887, Leconde de Lisle fut élu à l’Académie française en 1887. Leconte de Lisle est décédé le 17 juillet 1894 à Voisins, près de Louveciennes.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/