le sens du bonheur

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 30 novembre 1999)

 

je repris connaissance

à l'aube du second jour.

Le reveil en incandescence

m'indiquais un mauvais tour.

 

 

Des débris de l'édifice

jonchaient le parterre rieur,

en jouant de malefice

l'arche s'était brisée en son coeur.

 

Jarrachai mes doigts à la poussiére,

elle fuyait en illusion imparfaite.

Dés lors, assourdi de l'enfer,

je permuttai gloire en défaite.

 

Qui n'a jamais connu les cendres

encore fûmantes de désir ?

Qui n'a jamais vu répendre

son palais de sable ,en un soupir ?

 

Et voici,en triste farandole

que ce suivent ces sentiments désépérant,

il s'approchent, vautours frivoles,

se repaître de la scéne…amusant !

 

Lassé de ces guerres

je leur abandonne mon attirail,

je m'aurais battu naguerre,

à présent,soyons l'épouvantail.

 

Dans son ultime accoutrement

il fixe le ciel,

les bras en croix au firmament

singeant les hommes…artificiel !

 

A soi ,qui s'entête ment,

en sacrifiantle sens du bonheur

sur l'autel des amants

j'ai gagé mon déshonneur

 

En soi ,qui s'aime

et laisse la vie germer,

verra s'accomplir " le grand poëme"

de l'amour s' illuminer.

  

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/