Le poète et la porte du château

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

C’est le chagrin qui se dérobe

Qui engage le poète
A passer par la porte

Du jardin de sa restauration

On doit passer un pont

D’abord
Elégamment
On soulève son chapeau

Pour saluer les demoiselles
Et aérer le cerveau


Puis on appelle à l’aide
L’huissier
Qui généralement
Vous mène en vous noyant

Sous des flots de paroles
Sirupeuses

La porte est alors
Enfin atteinte

Vous devez frapper fort
Tirer la sonnette

A maintes reprises
Le comte est plutôt sourd

Et si rien ne bouge

Si la lumière n’est pas allumée
Au premier étage

C’est que le comte est peut-être mort

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/