Le poète a craché noir

(Publié le 22 avril 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Le poète a craché noir
Sang coagulé
Issu des veines altérées
Des cheminées du laminoir

Ici vient s’arrêter le royaume des villes
La couronne en est un terril
Et le poète en perd
Ce qui lui reste de raison
Ah qu’il serait bon
De cracher rouge

A ces mots dans le train
Plus rien ne bouge
La discussion s’alourdi
tOn trébuche sous le poids
De souvenirs imbéciles
La journée est finie

 © Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/