Le mystère épais des villes

(Publié le 19 janvier 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Un vent frisquet se lève

Venu d'on ne sait où

Tu trembles comme à l'aube

Une brume fragile

De froid

Que non

Que non

C'est le mystère épais des villes

Qui entre en action

Se répand dans tes veines

Et s'agrippe à ton cou

Où que tes pas te mènent

Tu n'es chez toi nulle part

Et tu te plains de tout

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/