Le Médecin volant Scène II

(Publié le 20 juin 2011) (Mis à jour le: 21 janvier 2016)

Le Médecin volant Scène II

Le Médecin volant par Molière

Valère, Sganarelle

Valère

Ah ! mon pauvre Sganarelle, que j’ai de joie de te voir ! J’ai besoin de toi dans une affaire de conséquence; mais, comme que je ne sais pas ce que tu sais faire…

Sganarelle

Ce que je sais faire, Monsieur ? Employez-moi seulement en vos affaires de conséquence, en quelque chose d’importance: par exemple, envoyez-moi voir quelle heure il est à une horloge, voir combien le beurre vaut au marché, abreuver un cheval; c’est alors que vous connoîtrez ce que je sais faire.

Valère

Ce n’est pas cela: c’est qu’il faut que tu contrefasses le médecin.

Sganarelle

Moi, médecin, Monsieur ! Je suis prêt à faire tout ce qu’il vous plaira; mais pour faire le médecin, je suis assez votre serviteur pour n’en rien faire du tout; et par quel bout m’y prendre, bon Dieu ? Ma foi ! Monsieur, vous vous moquez de moi.

Valère

Si tu veux entreprendre cela, va, je te donnerai dix pistoles.

Sganarelle

Ah ! pour dix pistoles, je ne dis pas que je ne sois médecin; car, voyez-vous bien, Monsieur ? je n’ai pas l’esprit tant, tant subtil, pour vous dire la vérité; mais, quand je serai médecin, où irai-je ?

Valère

Chez le bonhomme Gorgibus, voir sa fille, qui est malade; mais tu es un lourdaud qui, au lieu de bien faire, pourrois bien…

Sganarelle

Hé ! mon Dieu, Monsieur, ne soyez point en peine; je vous réponds que je ferai aussi bien mourir une personne qu’aucun médecin qui soit dans la ville. On dit un proverbe, d’ordinaire: Après la mort le médecin; mais vous verrez que, si je m’en mêle, on dira: Après le médecin, gare la mort ! Mais néanmoins, quand je songe, cela est bien difficile de faire le médecin; et si je ne fais rien qui vaille… ?

Valère

Il n’y a rien de si facile en cette rencontre: Gorgibus est un homme simple, grossier, qui se laissera étourdir de ton discours, pourvu que tu parles d’Hippocrate et de Galien, et que tu sois un peu effronté.

Sganarelle

C’est-à-dire qu’il lui faudra parler philosophie, mathématique. Laissez-moi faire; s’il est un homme facile, comme vous le dites, je vous réponds de tout; venez seulement me faire avoir un habit de médecin, et m’instruire de ce qu’il faut faire, et me donner mes licences, qui sont les dix pistoles promises.

Le Médecin volant Scène II

Le Médecin volant par Molière

Le Médecin volant par Jean Baptiste Poquelin: Molière

Une pièce de théâtre de Molière




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/