Le Havre

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 30 novembre 1999)

Notre héro puissant, frèle arrive sur nos côtes,

L'esprit fort le corps mou, la pluie acceuille l'hôte.

Il  a quitté son ciel, la chaleur de son sable,

Pour voir l'Eldorado pays que rien n'accable.

 

 

Hélas! Mon tendre ami. La blancheur de ton âme

Ne trouve pour nos coeur la formule sésame.

Après l'accostage les gardiens de notre Havre

Te prennent sous leurs ailes : "Ici n'est pas ton pôle!" 

 

Notre héro chétif chêne découvre nos geôles;

Eldorado t'offre la moiteur de la pierre.

Cède la misère, puis, goute un peu de fer.

Nos gardiens et ta soif t'ont changés en cadavre.

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/