Le grand lit boueux

(Publié le 26 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Nous coucherons nombreux

Tous ensemble

Dans un grand lit boueux

Baignés d'odeurs humides

Et de relents terreux

La partouze des morts

Est à portée de main

Il arrivera pourtant

Qu'un convoi interrompe

Inopinément les festivités

Quand un nouveau venu

A ce jour inconnu

Viendra nous rejoindre

Sans doute un peu craintif

Ou mal assuré

Dans son beau linceul blanc

Tout neuf encore

Bien dans ses plis

Très élégant

Juste taché d'huile

Dont on vient de l'oindre

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/