Le génie méconnu

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Narcissique
Distant
Taciturne
Méprisant
Repoussant le monde
Comme on éloigne du
Revers de la main
Sur la table
Les miettes de pain
Il a rempli sa vie
De solitude
Et de mélancolie

 


Je lui dis tiens
Regarde par la fenêtre
Voilà le printemps qui revient
Les primevères
Les bourgeons sur les branches
Le chant des oiseaux
Et la lumière
Qui reprend ses droits

Mais victime éternelle
Il ne voit
Rien d'autre sous le ciel
Que lui-même
Nul ici-bas
Ne salue son génie
Il n'aperçoit
Que les ridules durcies
D'un éternel hiver
Le bonheur des autres
Et sa propre misère
Le reste ne
Le concerne pas

Jacques Herman
2009

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/