Le filtre d’amour

Evaluer cet article
Ah ! J’ai bu, cette nuit, ce délicieux breuvage,
Ce filtre délicat que l’on nomme l’amour
Et mes sens, éprouvés par des baisers sauvages,
Semblaient errer du rêve au sommeil tour à tour.

Mon vaisseau a sombré mille fois alentour
Dans les yeux de celui qui causa mon servage.
A l’aube bigarrée, un peu avant le jour,
Il m’a tendu la main m’amenant au rivage.

Mon esprit, torturé par d’étranges visions
Qui enivraient mon corps, qui tourmentaient mon âme,
S’est laissé abuser et bercer d’illusions.

Mais, comment résister à de vibrants assauts,
Ne pas se consumer, quand le feu est si beau ?
Même le papillon s’y brûle, s’y enflamme.

 

Cypora Sebagh

Le filtre d’amour Poésie Cypora SEBAGH Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Poésie Cypora SEBAGH - Le filtre d’amour -  Ah ! J’ai bu, cette nuit, ce délicieux breuvage, Ce filtre délicat que l’on nomme l’amour


Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/