Le fil,

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Le téléphone sonne  toujours,
Mais il n’y a jamais personne au bout du fil
J‘ai beau crier c‘est qui,
Je crois bien qu’il s’est endormi,

 

 

Il me dit je ne dors pas,
Je suis au bout du fil,
Je suis  branché avec toi,
Je l’entendais rire au bout du fil,

J’ai dit qui est au bout du fil,
Pourquoi me passait-il un coup de fil,
Avait -il perdu le fil de ses pensées
 devais-je l’aider à les retrouver,

C’était comme si je cherchais une aiguille
Dans une meule de foin,
Au fil des heures, et  de fil en aiguille
Je l’avais toujours au bout du fil,

Je tenais le fil pour tisser la conversation,
J’aurais voulu voir sa bobine,
Je suis sure qu’il avait un profil à boutons,
Et sa veste cousue de fil blanc,

Je le voyais aussi avoir  un fil en trop (philanthrope),
 être mince comme un fil,
Je suis sure qu’il n’avait pas inventé le fil à couper le beurre,
Il ne tenait qu’à un fil pour que je raccroche,

Je me suis jetée allo,
J’ai donné ma langue au chât,
Pour savoir qui était au bout du fil,

pour raccrocher je vais devoir clore au fil.

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/