Le coureur et le roitelet

(Publié le 13 octobre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)


Texte poétique :


Auprès des eaux du Grau du roi
Désenchantait un roitelet à couronne
Englué dans un bourbier de désarroi
Par trop de pensées qui déraisonnent
Causé par un de ces oiseaux coureurs
Bourreau des cœurs que rien n’émeut



Qui volent aux rendez-vous fameux
A rebrousser duvets en éclaireur.
Caresse du regard les bons avantages
A copuler sans souci de concubinage.
Jouir de bains de jouvence sans battre de l’aile
Dans des envols de printemps d’hirondelle
Alors loin de lui l’idée de perdre des plumes
Dans une union pesante d’une enclume.
Et de porter du bout d’aile l’utile filet
De commission fût-il pour un roitelet.
Combien de belles paludines couronnées
Rêvent de mariages avec des nouveaux nés
Et délaissent ces histoires de septième ciel
Des m’aimez-vous en baisers artificiels.
Et l’oiselet froissé par l’espérance déchue
Desservit par le sort, vit son avenir fichu
Noya ses larmes dans l’eau bleue et perdit
Sa couronne et sa tête de linotte pardi ! 

Le 13 octobre 2006




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/