Le bocal

(Publié le 17 décembre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
Evaluer cet article

Les derniers êtres pensants

De la ville engloutie

Dans la grisaille du

Dimanche matin

Se promènent incertains

Parfois même cherchent-ils

A se débarrasser

Des chagrins et des peines

Trop lourds à porter

Qui les alourdissent

Et les freinent

Et les empêchent de courir

Ils ressemblent à ces poissons

Rouges qui tournent en rond

Dans un petit bocal

Dont l'eau donne du monde

Une vision claire mais pleine

D'étranges distorsions

© Jacques Herman – 2006



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/