le bel ouvrage

(Publié le 12 juillet 2006) (Mis à jour le: 15 février 2016)
Du rêve à peine sorti de la forge.
Du beau rêve forgé.Et le vent emporté par les ailes de la nuit
raconte à qui veut l’entendre
le récit de la mer qui s’est frottée au silence

Du rêve à peine sorti de la forge.
Du beau rêve forgé.

Et le verre pris dans les rafles de l’eau
rappelle à l’envi quel fleuve trop long
lui a ravi le souffle et la soif…

Du rêve à peine sorti de la forge.
Du beau rêve forgé.

Et la lune qui roule dans les couloirs de l’asile
parmi les œufs et les pelages dorés
souffle un poème au miroir…

Du rêve à peine sorti de la forge.
Du beau rêve forgé.

Et la table du temps jetée aux oubliettes
inventorie tous les repas de sable
pris autour d’un éclat de vague…

Du rêve à peine sorti de la forge.
Du beau rêve forgé
qu’un dormeur sur le point de s’éveiller
rend au mystère de l’informulé.

 

Eric Allard

le bel ouvrage Poésie Eric Allard Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Poésie Eric Allard - le bel ouvrage -  Du rêve à peine sorti de la forge. Du beau rêve forgé.Et le vent emporté par les ailes de la nuit



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/