L’amoureuse

(Publié le 25 mai 2015) (Mis à jour le: 4 janvier 2016)
Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s’engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.

Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s’évaporer les soleils
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien à dire.

 

Capitale de la douleur
Paul Éluard

L’amoureuse Capitale de la douleur Poésie Paul Eluard

 Poésie Paul Eluard - Capitale de la douleur - L’amoureuse -  Elle est debout sur mes paupières Et ses cheveux sont dans les miens,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/