La tristesse, lorsqu’on

(Publié le 6 juin 2017) (Mis à jour le: 6 juin 2017)

La tristesse, lorsqu’on connaît le monde, prouve qu’on a des passions que l’impossibilité de les satisfaire n’a pas encore pu guérir. – La tristesse de qui ne connaît pas le monde, prouve la lâcheté qui désespère de réussir.

Journal, 2 mai 1805. Stendhal





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/