La page était blanche

(Publié le 10 juillet 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La page était blanche

Immaculée

Parfaite virginité

Pucelage garanti sans contrefaçon

Blanche comme neige

Elle ressemblait à une robe

De mariée

 

 

 

 

Et puis soudain

Ce fut le drame

Un seul mot échappé

De ma plume encrée

A tout détruit

 

J'avais écrit

Je t'aime

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/