La maison du poète

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La maison du poète est fermée
Mais un maigre portail
Aux trois-quarts rouillé
Vaguement entrouvert
Donne accès au jardin

 


Minuscule
Apaisant
Serein
Le poète est mort
Il s’est tiré
Une balle dans la poitrine
Un promeneur
Pointant du doigt le ciel
Me dit tout bas
Qu’il est parti ailleurs
Mais ailleurs n’est jamais très loin
C’est la porte d’à côté
C’est le portail voisin
C’est la terre molle et fertile
Des jardins d’amour
Qui sous La pâleur lunaire
Demeurent à portée de main
Jacques Herman
mai 2009

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/