La fatuité s’accompagne toujours d’un

(Publié le 8 mars 2011) (Mis à jour le: 16 août 2017)

La fatuité s’accompagne toujours d’un peu de sottise. Ce qui permet la suffisance de certains auteurs d’aujourd’hui, c’est leur incapacité de comprendre ce qui les dépasse, de juger à leur juste valeur les grands écrivains du passé.

Journal 1889-1939, 29 avril 1930. André Gide




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/