La différrence

Evaluer cet article
Active Image

Assise  à même le sol
où la montagne Sainte Victoire
Dans sa splendeur intemporelle
Devient mon arme éternelle

Je contemple ses monts et merveilles
Avant que mes vers ne se transforment en poussière
L’Animal aristocrate qui chemine vers moi
N’est autre que mon Cheval à moi,

Le panorama de la puissance faite Roi
L’homme de ma vie ne mérite plus le  moindre poème
Il est bien blême l’histrion des je t’aime
Mon cheval vaut bien un mufle
Se croyant infaillible tel le buffle
S’il savait la grandeur des chapitres  de passions

Lui qui n’aime que les chiffres et les additions
Il  boirait mes versets  et se convertirait

enfin vers un chemin raffiné de sincérité
Gemini, lui Est, existe, sent, respire
Notamment quand mon cœur transpire
Pas besoin de mots ni le  langage
Quand avec lui je prends le large

Mais ne croyez pas tout ce que je dis
Puisque l’homme de ma vie et de ma mort
N’est autre que mon mari, mon mentor..

 

Valérie Bergmann

 

La différrence poésie Valérie Bergmann Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - poésie Valérie Bergmann - La différrence -   Assise  à même le sol où la montagne Sainte Victoire


Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/