Jupiter et Minos

Evaluer cet article
Mon fils, disait un jour Jupiter à Minos,
Toi qui juges la race humaine,
Explique-moi pourquoi l’enfer suffit à peine
Aux nombreux criminels que t’envoie Atropos.

Quel est de la vertu le fatal adversaire
Qui corrompt à ce point la faible humanité ?
C’est, je crois, l’intérêt. – l’intérêt ? Non, mon père.
– Et qu’est-ce donc ? – l’oisiveté.

 

Les Fables Livre 5

Jean-Pierre Claris de Florian

Jupiter et Minos Les Fables Livre 5 Poésie Jean-Pierre Claris de Florian

 Poésie Jean-Pierre Claris de Florian - Les Fables Livre 5 - Jupiter et Minos -  Mon fils, disait un jour Jupiter à Minos, Toi qui juges la race humaine,


Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/