Jules Renard, Histoire et biographie de Renard

(Publié le 12 novembre 2014) (Mis à jour le: 24 juin 2016)

Jules Renard

Pierre-Jules Renard, dit Jules Renard est né le 22 février 1864 à Châlons du Maine et mort le 22 mai 1910 à Paris. Jules renard est un écrivain français.

L’enfance de Jules Renard

Jules Renard naît à Mayenne. Son père s’appelle François Renard. Il travaille dans les travaux publics et a un chantier en cours à Châlons-du-Maine au moment des derniers mois de grossesse de sa femme, Anne-Rosa Colin. Les deux époux ont déjà trois enfants : deux filles et un premier garçon. A la naissance de Jules Renard, le couple traverse une mauvaise passe. Le petit dernier de la famille sera confronté à une mère qui n’aimait plus son mari et qui ressentait le même mépris pour lui. Plus tard, il mit par écrit ce qu’il vécut dans son enfance.

Jules Renard

JUles Renard
La scolarité de Jules et de son frère commence dans une pension de Nevers. Jules obtient son baccalauréat en lettres en 1883 au sein du lycée parisien Charlemagne. Il refuse d’aller plus loin et rate son intégration auprès de l’Ecole normale supérieure. Il se passionne déjà pour la littérature et rêve de devenir écrivain.

Les débuts littéraires

Jules Renard fréquente assidument les milieux littéraires. Il écrit ses premiers poèmes dont Les Roses qui est publié en 1886. Il commence aussi à publier des nouvelles dans la Revue de Paris en 1887. Il rencontre celle qui deviendra son épouse, Marie Morneau et avec qui il organisera un mariage de raison en 1888. Le mariage entre les deux jeunes gens est heureux et donnera naissance à deux enfants.

Le succès de l’écrivain Jules Renard

En 1889, Jules Renard participe à la fondation du journal Le Mercure de France avec de jeunes journalistes où il occupe de nombreuses fonctions. Il commence à se faire connaitre avec L’écornifleur paru en 1892. Deux ans plus tard, il intègre la Société des gens de lettres. Le Vigneron dans sa vigne et Poil de Carotte apparaît pendant cette même période. Il connait la fine fleur littéraire de cette fin de siècle comme Alphonse Allais, Edmond Rostand, les Goncourt, Courteline mais aussi Tristan Bernard et Sarah Bernard.

Ses œuvres majeures

Jules Renard mettra sur papier toutes ses impressions et ses sentiments envers son entourage dans son Journal. Il y raconte, notamment son enfance difficile auprès de sa mère, mais aussi sa jalousie pour le talent de son ami Edmond Rostand. En 1897, Jules vit ses premiers grands succès lorsque la pièce Le Plaisir de rompre est réalisée. Il s’agit d’une histoire d’amour qu’il a vécu avec une pensionnaire de la Comédie-Française. L’année suivante, le succès est toujours au rendez-vous avec Le Pain de ménage, produit en scène de théâtre. Cependant, aucune des représentations qu’il donne ne sera honorée de la présence de son ami Rostand.

Sa carrière politique

Jules Renard revient à Nièvre en 1896. Un an plus tard, son père se suicide suite à la nouvelle d’une maladie incurable. En 1900, Jules obtient le poste de conseiller municipal ce de la ville de Chaumont. Il continue d’écrire, notamment des articles pour L’Echo de Clamecy. Le 15 mai 1904, il est élu maire de Chitry. Le 31 octobre 1907, Jules est autorisé à intégrer l’académie Goncourt pour remplacer Huysmans.

Sa fin de vie

En 1909, sa mère décède après être tombée dans un puits. Quant à Jules, il meurt à 46 ans le 22 mai 1910, à cause d’une artériosclérose. Son enterrement a lieu de 27 mai 1910 à Chitry-les-Mines. Pour faire honneur à sa passion, il se fait tailler, de son vivant une tombe en forme de livre ouvert.

Œuvre de Jules Renard




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/