Joachim Du Bellay, histoire et biographie de Du Bellay

(Mis à jour le: 1 juillet 2016)
Joachim Du Bellay, histoire et biographie de Du Bellay
Evaluer cet article

Joachim du Bellay

Joachim du Bellay est un poète français de la Renaissance. Il est né en 1522 à Liré, en Anjou, et est décédé le 1er  janvier 1560 à Paris. Les Regrets est son recueil le plus célèbre, il est sous forme de sonnets d’inspiration élégiaque et satirique qui fut écrit lors de son voyage à Rome de 1553 à 1557.

Joachim du Bellay

Joachim du Bellay

Vie de Joachim du Bellay

Joachim du Bellay  est né de Jean Du Bellay, un seigneur de Gonnord et de Renée Chabot, d’une famille noble et illustre. Il perd ses deux parents alors qu’il avait seulement 10 ans et fut élevé par son grand frère. Joachim était un enfant de santé fragile, il n’a pas eu beaucoup d’attention de la part de son frère ainé.

En 1546, il a rejoint Poitiers pour entamer des études de droit. C’est là qu’il fait la connaissance de Salmon Macrin. Un an après, il fait la connaissance de Jacques Peletier du Mans et Pierre de Ronsard. Tous trois, ils formèrent un groupe de poètes qu’il fut baptisé au début la Brigade avant de prendre le nom final de la Pléiade.

En 1549, Du Bellay a publié un manifeste intitulé Défense et illustration de la langue française. C’était une œuvre collective même si elle est signée par Joachim. Le but de la Pléiade était en fait de faire des chefs d’œuvres en français qui seront aussi merveilleux que ceux des Latins et des Grecs.

Rémi Belleau, Etienne Jodelle, Pontus de Tyard et Jean-Antoine de Baïf se sont joint au groupe en 1549. Joachim du Bellay écrit son tout premier recueil poétique de sonnets L’Olive en 1550. Le style de ce recueil ressemblait à celui de l’italien Pétrarque.

Joachim du Bellay

Joachim du Bellay

Il part en 1553 à Rome avec un cousin de son père le cardinal Jean du Bellay. Il était impatient de découvrir Rome, cette ville célèbre pour sa culture ancienne et très originale. Ayant été  intendant de son cousin, dans la cour du pape, Joachim ne trouve pas la liberté qu’il espérait et écrit son recueil le plus célèbre, Les Regrets. Dans ce recueil, Du Bellay critique la vie romaine. Il a exprimé également son manque  de sa ville natale. Il a écrit en même période les Antiquités de Rome. En 1557, Joachim Du Bellay  tomba malade et son cousin a du le renvoyer en France chez Claude de Bize, un ami de Du Bellay. Après un an, il publie son recueil Les Regrets ainsi que Les Antiquités de Rome.

Le 1er janvier 1960, Joachim s’éteint suite à une apoplexie âgé seulement de 37 ans. Il fut enterré à Paris, en la chapelle de Saint-Crépin.

En savoir plus sur la poésie de Joachim Du Bellay:




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/