Jean Dutourd, histoire et biographie de Dutourd

(Publié le 17 mai 2016) (Mis à jour le: 29 août 2017)

Le 14 janvier 1920 est le jour de naissance de Jean Dutourd, de son nom complet Jean Gwenaël Dutourd. Il est romancier et essayiste. Sa carrière est également marquée par son adhésion à l’Académie française en 1978. Il est mort le 17 janvier 2011.

Son enfance

Le père de Jean Dutourd est un chirurgien-dentiste appelé François Dutourd. Sa mère s’appelle Andrée Haas. Elle succombe à la tuberculose alors que son fils n’a que sept ans. Père et fils vivent ensemble à Paris, dans le 17e arrondissement. Son père désire que son fils suive ses traces en ayant une carrière dans la médecine. Pourtant, Jean est plus attiré par le domaine de la littérature. Les grandes études ne l’intéressent pas. Il n’obtient même son bac qu’au bout de trois essais au lycée Janson-de-Sally.

Quelques liens

A l’âge de 20 ans, il participe à la Résistance pour être emprisonné après 15 jours de guerre. Il parvient à s’échapper six semaines plus tard. Il revient vers Paris et entame des études en philosophie. L’homme se marie avec Camille Lemercier en 1942 avec qui il fonde une famille de deux enfants.

Tombe de Jean et Camille Dutourd

Sa carrière littéraire

Jean Dutourd obtient plusieurs prix grâce à ses œuvres littéraires. Le premier lui est décerné en 1946. Il s’agit du prix Stendhal qu’il obtient grâce à son premier ouvrage intitulé Le Complexe de César. Très vite, il gagne une place de choix parmi les auteurs préférés du grand public. Il use de cette notoriété pour renforcer son expérience dans le domaine de la littérature. Il apporte notamment sa contribution à sa passion en devenant un conseiller littéraire à Gallimard à partir de 1950. On lui concède aussi le talent de critique dramatique au sein du quotidien France-Soir. L’homme est également très présent auprès du public. Effectivement, il lui consacre une fois par semaine une quinzaine de minutes auprès de la Radio Courtoise. En outre, il participe plusieurs fois par semaine à l’émission Les Grosses Têtes.

L’homme accède à d’autres grands prix littéraires comme le Prix Courteline en 1950 ou encore le Prix Prince-Pierre-de-Monaco en 1961. La dernière médaille sur son palmarès est le Grand Prix Catholique de Littérature qu’il obtient en 2005.

Sa place dans les Académies

Le 30 novembre de l’année 1978, Jean Dutourd succède à Jacques Rueff auprès de l’Académie française. Une dizaine d’années plus tard, il obtient également le poste de Président au sein de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux. Il devient aussi une personnalité au sein de l’Académie serbe des sciences et des arts. L’homme décède le 17 janvier 2011 et subit un dernier hommage marqué par la présence de plusieurs académiciens.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/