Jean-Claude Van Damme, histoire et biographie de Van Damme

(Mis à jour le: 6 juin 2016)

Né le 18 octobre 1960 à Berchem-Sainte-Agathe, Jean-Claude Van Damme est un acteur belge né Jean-Claude Van Varenberg. Il est aussi réalisateur et producteur de cinéma. C’est grâce à sa maîtrise d’arts martiaux qu’il doit son succès que ce soit en tant que lutteur ou acteur.

Son enfance

Jean-Claude Van Damme a appris les arts martiaux dès l’âge de 10 ans. Il a débuté au karaté jusqu’à atteindre la ceinture noire et y a ensuite associé le kick-boxing et la danse classique. Oui, l’acteur a réellement fait de la danse classique qu’il considérait comme un art, mais au bout de cinq années de pratique, il a décidé d’abandonner cette discipline qu’il jugeait trop difficile. Il continue toutefois de cultiver son physique en se lançant dans le body-building. C’est grâce à cette activité qu’il remporte le titre de Mr. Belgium. Après s’être faite une bonne réputation dans sa ville natale, le jeune homme qu’il était a décidé de partir pour Los Angeles afin de vivre le rêve américain.

Jean Claude Van Damme

Des débuts difficiles

La star de The Expendables n’a pas eu des débuts faciles puisqu’en arrivant à Los Angeles, en 1982, il n’avait que 3 000 dollars en poche et aucune notion d’anglais. Il a toutefois tenu bon et a enchaîné les petits boulots pour survivre jusqu’à ce que vienne la célébrité. De livreurs de pizza il est passé à poseur de moquette pour devenir entraîneur personnel et enfin chauffeur de limousine. C’est grâce à ce dernier boulot qu’il a pu rencontrer des personnalités du cinéma telles que Chuck Norris et Lou Ferrigno. Il commença alors à obtenir de petits rôles.

De Van Varenberg à Van Damme

Son premier vrai rôle est celui qu’il a interprété dans Le Tigre Rouge. Il joue alors en tant que karatéka russe, mais là encore, le succès n’a pas été immédiat. C’est toutefois à cette époque qu’il changea son nom en Van Damme.

Après le Tigre Rouge, il joue le rôle du méchant dans L’Arme absolue puis prête sa carrure sportive au Prédator. Il ne termine toutefois pas ce film sans pour autant abandonner son rêve de conquérir Hollywood. Ce ne sont finalement pas ces quelques rôles qui ont changé sa vie, mais bien son courage de venir à la rencontre du producteur Menahem Golan. C’est à la sortie d’un restaurant qu’il a fait une démonstration d’arts martiaux devant ce personnage qui lui donne alors un rôle dans Bloodsport. Le succès de ce film a fait décoller sa carrière.

Du summum à la décadence

Jean Claude Van Damme

Après Bloodsport, le succès fut au rendez-vous après chaque nouveau film et en 1994, il figure parmi les acteurs les mieux payés au monde. Jean-Claude Van Damme atteint ainsi le sommet de sa gloire et ne connut aucun échec jusqu’à ce que la drogue ait raison de lui. Après avoir refusé trois films, les producteurs l’ont mis sur liste noire, mais il a quand même réussi à signer dans Mort Subite. Le film est sorti en 1995 et fut le premier échec de sa carrière pourtant sans tâche. Cela le pousse alors à prendre un nouveau tournant dans sa vie en devenant scénariste et producteur.

Il réalise son premier film en 1996 avec Le Grand Tournoi. Le succès ne fut toutefois pas au rendez-vous, mais il n’en démord pas pour autant et enchaîne les productions de Risque maximum et Double Team, tous deux des échecs cuisants. Pour se venger de cet affront, Tsui Hark qui a joué dans Double Team décide de l’humilier durant le tournage de Piège à Hong Kong en 1998. Jusqu’à la fin du tournage, Jean-Claude Van Damme a joué dans un état second à cause de sa forte consommation de drogue. Résultat : ce fut un nouvel échec.

L’année 1999 n’a pas été mieux puisque Le Combat absolu d’Universal Soldier a été un autre grand raté. Van Damme décide alors de faire une pause le temps de se faire soigner puisqu’on lui a diagnostiqué un trouble bipolaire.

Un retour à la « normale »

Jean-Claude Van Damme revient en scène en 2001. Même s’il est guéri de ses addictions, il ne connaît plus son succès d’antan sans pour autant être tombé dans l’oubli. D’ailleurs, on l’a vu dans de nombreux films tantôt bons tantôt ratés. Son dernier grand retour dans les salles de cinéma américaines, il le doit à The Expendables 2 : Unité spéciale et aux autres qui ont suivi, l’acteur ayant refusé de jouer dans le premier.

Sa vie privée

Jean-Claude Van Damme épouse Gladys Portugues en 1986. Il eut deux enfants avec elle et en divorce en 1993. Il convole ensuite en secondes noces avec Darcy Lapier en 1994 et eut un fils avec elle en 1995. Le couple se sépare toutefois en 1997 et deux années plus tard, il se remarie avec sa première épouse.

Les citations de Jean-Claude Van Damme




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/