Je veux bien que, l’existence une fois

(Publié le 31 octobre 2010) (Mis à jour le: 9 août 2017)

Je veux bien que, l’existence une fois admise, celle de la terre et de l’homme et de moi paraisse naturelle, mais ce qui confond mon intelligence, c’est la stupeur de m’en apercevoir.

Les Nourritures terrestres écrit en 1897. André Gide




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/