Je m’en vais

(Mis à jour le: 12 février 2016)
Evaluer cet article

Dans le sillon fourbu de mes égratignures,
En fougères couchées, pleurent les mots de miel.
Vaincus, désespérés, ils saignent leurs blessures ;
Des ongles accrocheurs ont soulevé leur ciel.

Je m’en vais, je m’envole et m’enfuis vers ailleurs,
Coeur drapé crève-noir en vaine arithmétique,
Regard en sel crissant, vertigineux, railleur,
Mémoire crucifiée sur des mots chimériques.

A l’horizon nouveau, l’aube étonnée se dresse
Et peut-être avec elle, un discret rayon vert
Rescapé du naufrage érige en joliesse
Les printemps à foison pour fleurir mon désert.

 

Les petits mots de Romane

Je m’en vais Les petits mots de Romane Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Les petits mots de Romane - Je m’en vais -  Dans le sillon fourbu de mes égratignures, En fougères couchées, pleurent les mots de miel.



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/