J aime un petit enfant, et je suis un vieux fou.

Evaluer cet article

J'aime un petit enfant, et je suis un vieux fou.

– Grand-père ? – Quoi ? – Je veux m'en aller. – Aller où ?
– Où je voudrai. – Partons. – Je veux rester, grand-père.
– Restons. – Grand-père ? – Quoi ? – Pleuvra-t-il ? – Non, j'espère.
– Je veux qu'il pleuve, moi. – Pourquoi ? – Pour faire un peu



Pousser mon haricot dans mon jardin. – C'est Dieu
Qui fait la pluie. – Eh bien, je veux que Dieu la fasse.
– Mais s'il ne voulait pas ? – Moi, je veux. Si je casse
Mon joujou, le bon Dieu ne peut pas m'empêcher.
Ainsi… – C'est juste. Il va peut-être se fâcher,
Mais passons-nous de lui. – Pour qu'il pleuve ? – Sans doute.
Viens, prenons l'arrosoir du jardinier Jacquot,
Et nous ferons pleuvoir. – Où ? – Sur ton haricot.



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/