Inoubliable chute pour les berlinois

(Publié le 18 novembre 2014) (Mis à jour le: 15 avril 2016)

La commémoration des 25 ans de la chute du mur de Berlin a été célébrée dans la plus grande joie par les Berlinois mais aussi par des touristes qui se sont spécialement déplacés pour l’événement. Ce jour très important pour les allemands a également laissé place à diverses animations comme des feux d’artifice. Mais le clou du spectacle est sans nul doute les milliers de ballons blancs qui se sont envolés pour éclaircir, ce jour-là, le ciel sombre de la capitale. Le mur de Berlin fait partie des sites les plus visités au monde tant pour son histoire mais aussi son côté attractif.

Petite histoire du mur

Le mur a donc été érigé la nuit du 12 au 13 août de l’année 1961 pour empêcher la migration des habitants RDA en RFA ou République Fédérale d’Allemagne. Ce vestige a pendant plus de 28 ans séparé la ville de Berlin-Est de celle de Berlin-Ouest. Cependant, l’histoire ne considère pas ce mur comme un simple édifice de briques et de bétons. En effet, le rideau de fer est un dispositif militaire composé de deux murs mesurant chacune 3,6 mètres de haut et possédant un chemin de ronde. Le mur fut aussi le point de rendez-vous de 14000 gardes et 600 chiens outre les fils barbelés ainsi que les 302 miradors et alarmes.

Un peuple fier et plein de courage

Sous les yeux ébahis de centaines de milliers de spectateurs, 7000 ballons lumineux ont décollé du sol avec, en musique de fond, l’Ode à la joie composée par le prestigieux Beethoven. Nous sommes un peuple heureux ! Ce sont là les mots du maire de la ville, Klaus Wowereit, lors d’un bref discours à la Porte de Brandebourg. Des personnalités importantes de la politique allemande mais aussi étrangère n’ont pas voulu rater l’événement, comme l’ancien Président de l’URSS, Mikhail Gorbatchev, acclamé par le public pour avoir beaucoup participé à la réunification des allemands et bien évidemment Angela Merkel accompagnée de son gouvernement.

Illuminée par le mot « Freiheit » qui signifie liberté, la porte de Brandebourg fut l’une des plus belles attractions de cette commémoration. La chancelière allemande n’a pas hésité à déclarer durant l’inauguration de la nouvelle exposition dédiée au mur qu’une telle chute prouve que les rêves peuvent devenir réalité. Elle reprend également le message qu’ont délivré les plusieurs milliers d’allemands de l’Est réunis dans la rue à cette époque pour demander la liberté : « Nous pouvons changer les choses en bien ! ». Pour finir son discours, Angela Merkel, qui a longtemps vécu derrière le mur avant de s’investir dans la politique, avance aussi que ce message est aujourd’hui destiné aux peuples asservis de Syrie, d’Irak et d’Ukraine mais aussi aux pays où les droits de l’homme n’ont presque plus aucune valeur.

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/