Il est navrant de songer

Evaluer cet article

Il est navrant de songer qu’après avoir survécu aux invasions  barbares, à l’Inquisition, à la peste noire… l’humanité finira par succomber, pour avoir pulvérisé à l’aide de bombes aérosols, ces chlorofluorocarbures fatals à la couche d’ozone.

Extrait de Almanach Antoine de Caunes

 



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/