Henry Miller, histoire et biographie de Miller

(Mis à jour le: 8 juin 2016)
Evaluer cet article

 

De son nom complet, Henry Valentine Miller, Henry Miller est américain. Il est connu dans l’écriture de romans et d’essais. Il est né le 26 décembre 1891 dans la ville de New York. Il est décédé le 7 juin 1980 en Californie.

Sa jeunesse

Ses parents sont Heinrich Miller et Louise Marie Neiting. La famille vit à Brooklyn avec les revenus du père en tant qu’entrepreneur et tailleur. Très jeune, Henry multiplie les petits boulots. Il intègre le City College of New York pendant seulement quelques années. Il obtient un poste de directeur du personnel à la Western Union Telegraph, une société télégraphique de renom. À l’âge de 25 ans, il fait la rencontre de celle qui deviendra sa muse et sa deuxième épouse. Il s’agit de June qui sera présente dans la majorité de ses œuvres. Elle l’inspire et l’encourage à se mettre définitivement à l’écriture. Ses premiers écrits apparaissent peu après sous forme de romans autobiographiques.

Six ans plus tard, les deux nouveaux époux se séparent. Henry part des États-Unis pour aller vivre en France. Toutefois, sans emplois et surtout sans toit fixe où loger, il est obligé de coucher dans des endroits dérisoires. Pour se nourrir, il profite des organismes qui partagent gratuitement les repas. Mais un jour, il rencontre un avocat qui lui offre l’opportunité de dormir chez lui. Il le nourrit et lui permet de vivre ainsi quelques mois. Sous l’invitation de Lawrence Durrell, un de ses amis écrivains, il quitte Paris pour se diriger vers la Grèce. Il y effectue plusieurs voyages, mais revient aux États-Unis lorsque la guerre éclate. Ses voyages deviendront une source d’inspiration pour ses futurs écrits, notamment de Le Colosse de Maroussi publié en 1941.

Henry Miller

Découvrez les citations d’Henry Miller

Sa carrière d’écrivain

Ses premiers écrits ne sont pas bien accueillis par les lecteurs américains. En effet, ils sont jugés d’obscénité et sont pour la plupart censurés. En 1931 est écrit Tropique du Cancer, un ouvrage publié en 1934. Des procès pour cause de pornographie s’en suivent alors que l’auteur se trouve encore aux États-Unis. D’autres romans apparaissent à partir de 1936. Printemps noir et Tropique du Capricorne en 1939 sont jugés des mêmes infamies. Ils sont quand même publiés aux États-Unis. Dès lors, il est classé parmi les écrivains underground de son pays. Il rentre à New York en 1940 et continue à publier ses écrits à partir de 1944. Les procès à l’encontre de ses écrits se renforcent en 1961 à cause de son roman Tropique du Cancer. Toutefois, grâce à son avocat Elmer Gertz, l’auteur obtient gain de cause et reconnaissance pour son ouvrage. Ce dernier deviendra le précurseur de ce qu’on appellera plus tard la « révolution sexuelle ». La renommée pour ses œuvres ne lui parvient que lorsque ses ouvrages sont publiés à Paris. Ses romans les plus célèbres sont ceux qui composent la trilogie intitulée La Crucifixion en rose : Sexus, Prelux, Nexus. L’inspiration pour leur rédaction fut sa seconde épouse June. Elle en devient un personnage à part entière sous le nom Mona.

Une parenthèse en peinture et en musique

Henry Miller se passionne aussi pour la peinture et la musique. Il s’y consacre notamment pendant les dernières années de sa vie. Il entretient une forte amitié avec Grégoire Michonze, un peintre français. Toutefois, il continue l’écriture et parle même de sa nouvelle passion pour la peinture dans son ouvrage Peindre, c’est aimer à nouveau. En ce qui concerne la musique, il s’essaye au piano et en devient un amateur. Ses multiples talents et facettes sont notamment définis par les relations qu’il entretient avec de nombreux artistes dans différents domaines. Il correspond avec d’autres écrivains, d’autres peintres, d’autres essayistes, … Parmi ses plus fidèles correspondantes, il y a Anaïs Nin. Les lettres qu’ils échangent seront rassemblées et publiés dans le recueil intitulé Correspondance passionnée. Ses correspondances avec l’avocat Elmer Gertz feront également partie de ses ouvrages publiés.Henry Miller

Certains de ses ouvrages sont repris en théâtre à partir de 2005. Le Sourire au pied de l’échelle est produit à Paris avec Danielle Marty. Une scène représentant Henry Miller et sa correspondante Anaïs Nin est réalisée la même année et porte les noms des deux personnages. En 2007 est produit une fois de plus Le Sourire au pied de l’échelle avec Michael Zugowski. Enfin, en 2009 et 2010est réalisé Une passion avec Evelyne Bouix et Laurent Grevill.

Sa fin de vie

Henry Miller trouve la mort le 7 juin 1980 à l’âge de 88 ans. Selon ses dernières volontés, son corps sera incinéré et les cendres seront dispersées dans la ville de Big Sur, en Californie, là où la majorité de ses écrits a été écrite. Ses peintures sont exposées dans ces musées qui portent son nom. Il s’agit de Henry Miller Museum of Art, au Japon et de Henry Miller Art Museum, une salle de la Coast Gallery en Californie.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/