Gomme-toi

Evaluer cet article
Si vous entendiez mes silences
Roulant comme des billes

Dans le bleuissement de vos absences
Et si vous aperceviez
Ces rougeurs honteuses
Imprimées sur mon front
Vous ne partiriez pas
Avant longtemps

Mais vous avez la bougeotte
Vous demeurez sourde à mes appels
Aveugle à mon état
Eh bien tant pis pour moi
Je payerai le prix que je dois
Jusqu’à mon effacement ultime

On m’a dit
Gomme-toi
Gomme-toi tu n’es écrit
Qu’au crayon gris
Gomme-toi
Nous nous chargerons du reste

Que la peste
Soit de l’ombre
Que je risque de laisser

Bien malgré moi
Une sorte de tache sombre
Comme de l’huile
sur une soie
A jamais abîmée 

© Jacques Herman – 2007



Gomme-toi

Evaluer cet article
Si vous entendiez mes silences
Roulant comme des billes

Dans le bleuissement de vos absences
Et si vous aperceviez
Ces rougeurs honteuses
Imprimées sur mon front
Vous ne partiriez pas
Avant longtemps

Mais vous avez la bougeotte
Vous demeurez sourde à mes appels
Aveugle à mon état
Eh bien tant pis pour moi
Je payerai le prix que je dois
Jusqu’à mon effacement ultime

On m’a dit
Gomme-toi
Gomme-toi tu n’es écrit
Qu’au crayon gris
Gomme-toi
Nous nous chargerons du reste

Que la peste
Soit de l’ombre
Que je risque de laisser

Bien malgré moi
Une sorte de tache sombre
Comme de l’huile
sur une soie
A jamais abîmée 

© Jacques Herman – 2007



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/