Georg Wilhelm Friedrich Hegel, histoire et biographie de Hegel

(Mis à jour le: 13 mai 2018)
Evaluer cet article

Né le 27 août 1770 à Stuttgart, Georg Wilhelm Friedrich Hegel est un philosophe allemand réputé. Il est décédé le 14 novembre 1831 à Berlin. Il fut un acteur majeur de l’idéalisme allemand et est aujourd’hui encore, un personnage influent de la philosophie contemporaine.

Enfance et études

Issu d’une faille protestante, Georg Wilhelm Friedrich Hegel est le fils de Georg Ludwig Hegel qui était fonctionnaire à la Cour des comptes du duc de Wurtemberg, et de Maria Magdalena Fromm. Celle-ci, bien qu’est décédée prématurément, a beaucoup contribué à former intellectuellement son fils. Ce dernier a eu une sœur, Christiane qui a été internée en asile psychiatrique et un jeune frère, Ludwig qui a trouvé la mort durant la campagne de Russie.

Le jeune Hegel a fait sa première scolarité au Gymnasium de Stuttgart. Il était un élève modèle et intelligent. Il reçut, en cadeau de son précepteur, les drames de Shakespeare alors qu’il avait seulement 8 ans. A 10 ans, son père lui apprend l’astronomie et la géométrie. Même s’il les maîtrisait bien, il se passionnait particulièrement pour les tragédies grecques, la botanique et la physique.

A cette époque déjà, il a rédigé de nombreuses notes de lecture sur la littérature, la physique, l’esthétique, la théologie, la psychologie, la philosophie, les mathématiques, … Il a également écrit des notes, en français, sur Jean-Jacques Rousseau.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

les citation de Georg Wilhelm Friedrich Hegel

A l’âge de 18 ans, Hegel entre au séminaire de Tübingen pour poursuivre ses études universitaires. Il y apprend les mathématiques, la philologie, la physique, l’histoire et la philosophie. En 1790, il obtient sa maîtrise en philosophie. Il s’inscrit ensuite en faculté de théologie.

Au séminaire, il se lie d’amitié avec le philosophe Schelling et le poète Hölderlin. Il partage avec ses deux amis une grande passion pour la Grèce antique et pour la Révolution française.

Après ses études en théologie et présentation de son mémoire, il obtient un poste de précepteur à Berne en 1793 alors qu’il pensait devenir pasteur.

Quelques liens

Sa carrière professionnelle

A partir de 1793, Hegel est précepteur dans la famille du capitaine Karl Friedrich von Steiger où il est chargé de l’éducation de deux petits garçons de 6 et 8 ans. A cette époque, ses ouvrages littéraires se reposaient surtout sur la religion chrétienne. Son séjour en Suisse a fait naître en lui un sentiment d’isolement même s’il continuait de correspondre avec Höderlin. Ce dernier, avant de le rejoindre, lui trouve un emploi de précepteur à Francfort-sur-le-Main dans la famille de Johann Noë Gogel.

En janvier 1799, Hegel retourne à Stuttgart suite au décès de son père. Ce dernier lui laisse un héritage qui lui permet de devenir financièrement indépendant. Il décide alors de devenir assistant-professeur ou « privatdozent » à l’université d’Iéna en 1801. Il fut, notamment, l’assistant de son ami Schelling avec qui il partageait un logement. Ensemble, ils fondent le Journal critique de philosophie qui n’est resté ouvert qu’entre 1802 et 1803. A partir de 1803, Hegel s’éloigne progressivement des idées de Schelling et délaisse petit à petit la critique de la religion pour se tourner vers la critique de la politique.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

A partir de 1805, il a épuisé son héritage et connaît des difficultés financières. Goethe l’aide alors pour qu’il puisse être payé mensuellement.

Quand Napoléon arrive à Iéna, son poste à l’université s’interrompt et il prit alors la tête d’un journal sis à Bamberg suite à une offre émise par son ami, Friedrich Immanuel Niethammer. Quand plus tard, ce dernier lui propose d’enseigner au lycée de Nuremberg, il accepte de suite. A partir de 1808, il est donc recteur du gymnasium de Nuremberg.

En 1816, il devient chaire de l’université de Heidelberg et publie, l’année suivante l’Encyclopédie des sciences philosophiques.

En 1818, il s’est vu proposer le poste de chaire de la philosophie à l’université de Berlin.

Tout au long de sa vie, et quel que soit le poste qu’il occupait, Hegel n’a jamais cessé d’écrire des œuvres littéraires dont la grande majorité avait un caractère philosophique.

Il est connu, aujourd’hui encore, pour avoir développé une philosophie systématique et encyclopédique issue d’une idée logique.

Après sa mort, le courant hégélianisme est né.

Vie privée

En 1807, son fils naturel, Ludwig naît. Il est issu d’une liaison qu’il a eue avec la femme de son logeur. Tout au long de son existence, il prendra soin de son éducation.

En 1811, il épouse Marie von Tucher avec qui, il eut deux fils : Karl Hegel et Immanuel Hegel.

Il est décédé le 14 novembre 1831 à l’âge de 61 ans et repose, désormais, au cimetière de Dorotheenstadt.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/