Friedrich Gottlieb Klopstock, histoire et biographie de Klopstock

(Mis à jour le: 20 juillet 2016)

Présentation générale :

Friedrich Gottlieb Klopstock est un poète lyrique et un auteur allemand du  XVIIIe siècle (1724-1803).Il était né à Quedlinbourg et mort à  Hambourg.

Friedrich Gottlieb Klopstock

Biographie de Friedrich Gottlieb Klopstock

Sa vie

Klopstock a vécu à une époque durant laquelle l’Allemagne vivait une renaissance culturelle, une vitalité philosophique et une croissance économique d’où venait la notion des lumières ou siècle des lumières. Il avait une vision subjective qui était en contradiction et en totale rupture avec le rationalisme qui avait dominé la littérature allemande au début du XVIIIe siècle.

Il a suivi ses études à sa ville natale jusqu’à 16 ans après il rejoigne l’École régionale de Pforta. En 1745, il commença des études en théologie à Léna où il réalisa une première esquisse de son fameux ouvre Der Messias ou la Messiade et puis il le réécrivit en décasyllabes et publia la première partie qui a eut un succès bien noté. Il commença aussi à réaliser des odes. Après avoir terminé ses études, il devint précepteur à Langensalza où il passait 2 années au cours desquelles il a vécu une histoire d’amour douloureuse ce qui avait un rôle dans son commencement de composition des  odes sur l’amour difficile et impossible. Ces belles odes était publiées et participaient fortement à la veille et la gloire de la poésie en Allemagne.

 Klopstock

Klopstock

Klopstock devint alors très célèbre, il était invité par Johann Jakob Bodmer,un critique et poète suisse, à Zurich en 1750, et par le roi de Danemark  Frédéric V qui le soutint pour terminer son œuvre Der Messias et composait aussi des pièces historiques sur l’ancien héro germanique Arminius.

La malchance en amour continua, lorsque sa femme, Margarete Moller, fille d’un marchand de Hamburg, mourut quatre ans après leur mariage. Il resta fidèle à cet amour pendant 37 ans au cours desquelles il chantait dans ses élégies puis il se remaria avec Johanna Elisabeth von Winthem, la nièce de sa première femme.

Ses oeuvres

Der Messias parut intégralement en 1773, elle était traduite en français sous « La massiade » en 1948 et 16 autres langues. La Hermannsschlacht (La Bataille de Teutobourg). Geistliche Dichtung (Poésies spirituelles), qui se chantaient jusqu’à maintenant dans les églises.

Il a composé des vers libres dans ses odes qui lui permettaient d’utiliser une langue plus expressive et plus naturelle. Il fut aussi des tentatives de reformes de l’écriture dans certains œuvres.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/