Frédéric Dard, Histoire et Biographie de Dard

(Publié le 8 décembre 2011) (Mis à jour le: 23 août 2016)

Histoire de Frédéric Dard

Frédéric Dard, son vrai nom est Frédéric Charles Antoine Dard, est un auteur de romans policiers français. Il est né le 29 juin 1921 à Jallieu en Isère en France et mort le 6 juin 2000 à Bonnefontaine de Fribourg en Suisse.

Il est surtout célèbre pour la série de romans policières dont le principal personnage est le commissaire de police San-Antonio et Bérurier, son adjoint. Il fut connu pour l’usage de plusieurs pseudonymes.

Dard était notamment un auteur dramatique, un scénariste et dialoguiste de films.

La vie de Frédéric Dard

Son père Francisque Dard était un ouvrier de la société de Diertich, et sa mère Joséphine-Anna Cadet est la fille d’un agriculteur. Après avoir lancé leur projet familial de chauffage central à Bourgoin-Jallieu, ses
parents ont cédé la responsabilité de son éducation à sa grand-mère qui lui donne le goût de la lecture.

Touchée par la crise économique de 1929, sa famille perd tous ses biens et emménage à Lyon au Boulevard des Brotteaux. Frédéric entame des études commerciales à l’école La Martinière.

En 1938, son oncle, le fait présenter à Marcel E. Grancher. Il commence comme chroniqueur en 1939  dans le journal le Mois à Lyon. Quelques uns de ses premiers articles furent publié anonymement dans le journal grâce au docteur Edmond Locard et l’écrivain Max-André Dazergues.

Deux de ses premiers romans La Peuchère et Monsieur Joos ont été publié dans les Éditions Lugdunum entre 1940 et 1941. Il reçoit le premier Prix Lugdunum en mars 1941 qui annonce le début d’une carrière d’écrivain.

Frédéric Dard épousa Odette Damaisin en novembre 1942 et ils eurent deux enfante Patrice et Elizabeth et ils s’installèrent à Lyon.

Pendant la guerre, Frédéric continue d’écrire des articles dans de nombreux journaux. Et en 1946 l’une de ses pièces fut montée au radio.

Il a également écrits des livres  pour enfant et sa célébrité dépasse Lyon. Il a été inspiré par les romans noir américains. Il écrit Au massacre mondain et entame ensuite une série de romans en utilisant des pseudonymes historique comme Maxell Beeting, Verne Goody, Cornel Milk…etc.

En 1949 apparaissent les personnages du commissaire San-Antonio et de son adjoint Bérurier dans Réglez-lui son compte ! Un roman policier qui n’a pas connu beaucoup de succès au début. Ensuite sous les éditions du Fleuve noir, Frédéric publie deux nouveaux romans la Dernière Mission et
Laissez tomber la fille
, le second roman de San-Antonio. Le succès de la série fut rapide. Dard écrit vite aux rythmes de 6 livres par an.

Avec Robert Hossein, Dard monte sa première pièce théâtrale Les Salauds vont en enfer  au Grand Guignol pendant l’année de1954. En 1966, il part vivre en Suisse où il se consacre aux romans policiers et livre plus de 200 romans de la série San-Antonio.

Divorcé, il se remarie avec Françoise de Cao en 1968 et il l’emmène en Suisse où ils ont construits le chalet San-Antonio (peut être parce que c’est grâce à la série qu’ils se sont rencontrés). Ils ont eu une fille
Joséphine et ils ont adopté un jeune tunisien.

En Suisse, Frédéric Drd crée des relations fortes avec R.P.Bruckberger et Albert Cohen.

En 1975, Je le jure voit le jour, signé San-Antonio, il relate des histoires de son enfance, sa famille ainsi que ses idées.

Frédéric Dard est décédé le 6 juin 2000, à Bonnefontaine en Suisse. Il fut enterré dans le cimetière Saint Chef en Isère, son village natal.

Depuis sa mort, c’est Patrice son fils ainé qui continue l’écriture de la série San-Antonio.

Frédéric Dard a laissé à côté des séries policières de San-Antonio, des romans psychologiques noirs comme C’est toi le venin, Le Tueur triste, La Pelouse, Refaire sa vie… et plusieurs travaux pour le théâtre comme La Neige était sale et Y’a-t-il un français dans la salle?  qui fut un grand succès.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/