Fleur d’oranger

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Tu es belle lui dit-il
Comme la fleur d’oranger

Dans le creux de la main
Géante de l’été

Comme au mourir des vagues
L’écume qui s’étend

Sur la plage à nos pieds

Comme dans les dunes
La douce lascivité

Des courbes ocrées
Du sable que sculptent


Les vents à leur gré

Tu es belle lui dit-il

Comme un fragment de ciel
Par l’amour étoilé

L’heure inéluctable

Est venue où la nuit
Vient déployer son voile

Obscur
Mystérieux

Elle ferme les yeux
Incline un peu la tête

Et doucement sourit

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/