Faux bruit

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Il me prie de m’asseoir
A sa table et j’écoute
Le bruit du soir
Qui gratte à la porte
Et cherche refuge
Entre des murs et sous un toit
C’est que la nuit

 


Passée dehors
Est porteuse de mort
Et d’effroi Et de peur
Et de doute
Qui va là hurle-t-il
Et le bruit soudain se tait
Comme pour éviter
Qu’on le reconnaisse
Le silence alors
Autour de nous
S’appesantit
Allons nous rasseoir
Me dit-il
Ce n’est qu’un faux bruit
Jacques Herman
Mai 2009

 

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/