Etoiles filantes

(Publié le 27 septembre 2006) (Mis à jour le: 20 décembre 2015)
Dans les nuits d’automne, errant par la ville,
Je regarde au ciel avec mon désir,
Car si, dans le temps qu’une étoile file,
On forme un souhait, il doit s’accomplir.

Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes :
Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi,
Je fais de grands voeux afin que tu m’aimes
Et qu’en ton exil tu penses à moi.

A cette chimère, hélas ! je veux croire,
N’ayant que cela pour me consoler.


Mais voici l’hiver, la nuit devient noire,
Et je ne vois plus d’étoiles filer.

 

L’exilée

François Coppée

Etoiles filantes L'exilée Poésie François Coppée

 Poésie François Coppée - L'exilée - Etoiles filantes -  Dans les nuits d'automne, errant par la ville, Je regarde au ciel avec mon désir,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/